Interview TV

ESTIME DE SOI

ESTIME DE SOI : OSEZ VOS POSSIBLES

 

Qu’entend-on par estime de soi?

C’est tout d’abord un sentiment: celui d’avoir une valeur, à nos yeux et aux yeux des autres.

C’est l’appréciation et la juste reconnaissance de ce que nous sommes, avec nos qualités et défauts, notre humanité, nos compétences, et qui nous donne le sentiment d’exister et d’être capable de faire des choses.

Elle est finalement ce qui peut nous permettre de tirer le meilleur parti de nous même à l’instant présent, en fonction de notre environnement.

 

En quoi la Sophrologie peut nous aider à retrouver une bonne estime de soi ?

 

La Sophrologie va permettre de se poser, de se laisser aller, de lâcher prise et d’accepter de s’occuper de soi, de se libérer en quelque sorte et laisser ses émotions s’exprimer. Elle permet l’acceptation du changement, en profitant de tous ses aspects positifs, elle réactualise l’image de soi et de sa relation aux autres.

De façon générale, l’image que l’on a de soi contribue grandement au degré d’estime de soi. Le travail va consister à orienter vers des techniques d’affirmation de soi. Elles ont pour objectif de permettre d’évaluer et d’apprécier les frontières de son espace de bien-être, de prendre conscience de son intériorité et d’oser l’affirmer.

Réapprendre à se faire confiance et reconsidérer sa vie de façon positive et de nouveau être à l’écoute de ses besoins et de ses envies en restant bien entendu le plus objectif possible. Retrouver sa place, c’est à dire le lieu, l’activité, les liens qui donnent le mieux le sentiment d’exister et de retrouver une bonne estime de soi.

La Sophrologie permet de travailler sur les trois piliers de l’estime de soi par des exercices simples et un apprentissage adapté.

Les angoisses s’apaisent et on s’imprègne d’un sentiment d’évidence («je suis là où je dois être») et de cohérence («c’est là que je voulais être»), une certaine plénitude s’installe, on cesse de se poser d’incessantes questions existentielles et identitaires.

Lorsqu’on se sent à sa place, on est plus facilement en harmonie avec soi et avec ce qui nous entoure.Au fur et à mesure de l’entrainement sophrologique, nous devenons capables d’accomplir les actions avec enthousiasme, à appréhender les évènements avec plaisir, ce qui nous apporte un sentiment de satisfaction heureuse, qui vient constituer le socle de notre estime de nous-mêmes. Reconnaître ce qui nourrit l’estime de soi et ce qui la détériore est l’un des défis à relever

pour vivre consciemment, car la réalité est souvent différente de ce que l’on croit.